Hotel Bishop’s House
+420 257 532 320
FR FR MENU
AVE Hotels facebookinstagramtripadvisoryelpgoogle+foursquareTwitter
Reservation / Rechercher   →
Reservation
dalsia
Interni nazve
test
deluxe pokoj malovane tramy
budova den

Hotel Bishop´s House

L’hôtel design Bishop´s House, récemment rénové, se situe en plein cœur du centre historique de Prague, à 60 mètres seulement du célèbre pont Charles, de la rivière Vltava, de l’île magique de Kampa et à proximité de la place de la Vieille Ville et du Château de Prague. Tous les principaux sites touristiques, restaurants, pubs et magasins sont accessibles à pied !

Le bâtiment principal de l’hôtel date du XVIe siècle et sa façade de style Empire de l’année 1843. Les clients peuvent également opter pour l’hébergement dans une tour authentique de l’ancien siège des évêques de Prague, déjà mentionnée au XIIIe siècle.

Free WI-FI

OFFRE SPÉCIALE

Jusqu’à 10% de réduction sur les réservations en ligne effectuées en avance (32 jours et plus avant la date d’arrivée)

-10% sur toutes les réservations effectuées par FACEBOOK

nous trouver ?

Contacts

Adresse:

Dražického náměstí 6/62
Prague 1, 118 00
GPS: 50°5'15.903"N, 14°24'24.376"E

Réception:

Téléphone: +420-257-532-320
Cellulaire: +420-606-624-500
Fax: + 420- 257-531-840
E-mail: bh@avehotels.cz
Skype: bishopshouse.avehotels

Comment nous trouver ?

Transports publics:

Métro: station Malostranska, ligne A
Tramway: arrêt Malostranske namesti,
ligne de tramway n° 12, 20, 22

En voiture:

OFFRE SPÉCIALE

Jusqu’à 10% de réduction sur les réservations en ligne effectuées en avance (32 jours et plus avant la date d’arrivée)

-10% sur toutes les réservations effectuées par FACEBOOK

Histoire de l’hôtel et de ses alentours

L’histoire de la maison remonte jusqu’à l’époque romane. A la fin du XIIe siècle, un puissant évêque, le prince Henry Bretislav, fit construire un nouveau siège épiscopal sur la rive gauche de la rivière Vltava. Ses successeurs, les évêques et les archevêques, l’ont agrandi et élargi au fur et à mesure. Une des reconstructions les plus importantes fut effectuée suite à l’incendie de 1249, allumé par les révoltés contre le roi Venceslas Ier. L’année de la révolution de 1419, la cour des évêques fut saccagée et incendiée. Le siège de l’évêque fut alors déplacé et les restes de ses murs utilisés pour la construction de nouvelles maisons bourgeoises. L’actuelle apparence de la maison, dont le nom seul rappelle de nos jours ses origines anciennes, est le fruit d’une reconstruction du bâtiment du XVIe siècle achevée en 1843.

Le Pont Charles, le plus ancien des ponts de la capitale, relie les quartiers de la Vieille Ville et de Malá Strana. Sa première pierre fut posée en 1357 par le roi Charles IV lui-même. Le pont est long de 516 mètres et large de 9,5 mètres. Il fut bâti en blocs de grès sous la direction du célèbre architecte allemand Peter Parler. Le pont est orné de 30 statues baroques de saints dont la plupart datent des années 1706-14.

La Tour du Pont Charles côté Malá Strana

La tour qui s’élève à l’extrémité Ouest du pont est en réalité composée de deux tours d’apparences, origines et tailles diverses. La plus petite et en même temps la plus ancienne est de style roman. Elle faisait partie du Pont Judith, le premier pont pragois construit en pierre au début du XIIe siècle. Les premières traces écrites de son existence datent de 1249.
La seconde, la plus grande des deux tours, a vu le jour lors de la construction du Pont Charles en 1357, selon le modèle de la tour située sur la rive opposée, du côté de la Vieille Ville. Elle ne fut néanmoins terminée qu’un siècle plus tard, sous le règne de Georges de Poděbrady, roi de Bohême, mais toujours sans sculptures de décoration prévues. Les deux tours sont reliées par une porte ornée de créneaux du XVe siècle. Ensemble avec leur porte, elles faisaient partie des fortifications de la ville. Lors de la Guerre de Trente Ans, elles ont cependant été moins détruites que leur sœur de l’autre côté du pont, puisque l’armée suédoise, à la conquête de Prague, y a rencontré moins de résistance.

L'église Saint Nicolas de Malá Strana

L'église Saint Nicolas de Malá Strana représente l’un des joyaux baroques les plus précieux de Prague. Il s’agit d’une imposante construction baroque, dotée d’une coupole, d’un clocher et d’intérieurs richement décorés. Lors de sa visite à Prague, Wolfgang Amadeus Mozart lui-même y joua de l’orgue.
L‘église fut construite par l’ordre des Jésuites qui a préalablement obtenu de l’empereur la permission de raser une ancienne église consacrée au même saint patron.
Le projet fut conçu par l’architecte Christophe Dientzenhofer, qui a également dirigé les travaux dans les années 1703-1711. Ces derniers ont dû être interrompus pendant une cinquantaine d’années à cause de problèmes financiers, de l’épidémie de peste survenue en 1713 et des guerres des années 1741-1744. A la mort du premier architecte, c'est son célèbre fils, Kilian Ignace Dientzenhofer, qui poursuivit les travaux. Il a doté l’église d’une immense coupole et a mené la construction du clocher jusqu’à son pourtour. La finition de celui-ci ne quitta pas la famille même après la mort du second Dientzenhofer. C’est son propre gendre, l’architecte Anselmo Lurago, qui a repris le flambeau. Il a achevé la partie supérieure effilée du clocher dans le nouveau style de rococo. Celle-ci culmine à la même hauteur que la coupole de l’église avoisinante : 74 m.
Les propriétaires des deux parties de la construction, de l’église et de la tour, furent différents depuis les débuts. L’église appartenait à l’ordre des Jésuites, tandis que le clocher à la commune de Malá Strana, qui l’a reçu en guise de compensation pour l’ancien clocher municipal rasé avant la construction de l’église. C’est pourquoi le clocher dispose de sa propre porte d’entrée au-dessus de laquelle se trouve le blason du quartier ainsi que le numéro de maison 556.
Le clocher était jadis habité par un guetteur observant si un incendie ne s’était pas déclaré dans la ville. Sous le régime communiste, le clocher hébergeait le service d'observation de la sécurité secrète d’Etat dans la pièce située à son sommet. Depuis ses fenêtres, les nouveaux guetteurs surveillaient cette fois-ci les mouvements aux portes d’entrée et dans les jardins des ambassades toutes proches des pays occidentaux. Le clocher, qui a servi à sa vocation initiale jusqu’en 1891, est sous la responsabilité du Service d’Information de Prague depuis 1992, en tant que bien municipal. Il est ouvert au public depuis qu’il abrite l'exposition permanente « Musique des chœurs de Prague » créée en collaboration avec le Musée national.

Jardin Vrtbovská

Le jardin Vrtbovská se situe, ensemble avec trois autres jardins baroques (Vratislav, Shonborn et Lobkowitz), sur les pentes de la colline Petřín, et il est considéré comme l’un des plus importants et des plus beaux jardins baroques de Prague. L’auteur du projet, l’architecte paysagiste František Maxmilián Kaňka, a d’abord reconstruit un palais pour le comte Jan Josef Vrtba, puis a créé autour de lui un magnifique jardin. A la différence du jardin, qui a gardé son aspect baroque presque intact jusqu’à nos jours, le palais Vrtba fut remanié de façon significative au cours des périodes qui ont suivi.
Les sculptures de Matyáš Braun, placées dans le jardin, et les fresques de Laurent Reiner, contribuent largement à la beauté de ce lieu magique. Restent très bien préservées les décorations intérieures de sala terrena. La fresque de la voûte représentant Vénus et Adonis est l’œuvre de Laurent Reiner.

Eglise Notre Dame des Victoires - Petit Jésus de Prague

L’église baroque, construite en 1611 - 1612, est célèbre grâce à la petite statue de cire du Petit Jésus de Prague (ou Bambino di Praga) d’origine espagnole, objet de dévotion des pèlerins du monde entier.

Kampa

La petite île romantique de Kampa, située sur la rivière Vltava (la Moldau) à Prague, offre une promenade ornée des maisons pittoresques et riche en histoire. L’île artificielle est séparée du quartier de Malá Strana par le chenal du moulin nommé Čertovka. Le pâté de maisons parmi lesquelles coule Čertovka est connu sous le nom « Petite Venise de Prague ».

AVE Hotels facebookinstagramtripadvisoryelpgoogle+foursquareTwitter
©AVE a.s. zapsaná v obchodním rejstříku vedeném u Městského soudu v Praze, oddíl B, vložka 68 Pod Barvířkou 6/747, 150 00, Prague 5, IČO: 00505641, VAT: CZ00505641